Cartes de nomenclature sur la Laponie

Après une petite absence, et une longue hésitation (allais-je faire un article sur les actualités, qui me touchent tout autant que nous tous? Peut-être que j’en ferai un, peut être pas, j’hésite encore), j’ai repris mes créations… Parce qu’il faut continuer. Continuer à instruire, continuer à rêver, continuer à vivre.

Voici quelques cartes de nomenclature sur la Laponie.
J’ai fait une version aux couleurs de la carte Montessori (rouge, pour l’Europe, car si son climat est arctique/subarctique, la Laponie Finlandaise fait partie de l’Europe!), et une version neutre à mon format habituel. Je n’ai fait qu’une version script, mais sur simple demande, je ferai volontiers une version cursive si certains le désirent!

Bien que la pédagogie Montessori prévoit de ne pas mentir à propos de légendes comme celle du « Père Noël », j’ai tout de même inclus une photo d’un village de Noël, car en Laponie, le « père noël » reçoit beaucoup de courrier venant du monde entier et on peut aller lui rendre visite, sur place… c’est une véritable institution!

En souhaitant à tout le monde une fin d’année remplie de paix et d’amour (même si normalement je devrai publier d’ici là, notamment pour mes cartes d’automne… en retard! 😉 ).

Version neutre :
cartes-laponie

Version accordée à la carte Montessori :
cartes-laponie-couleur

Ayant eu une demande concernant des cartes avec déterminant, voici une version avec déterminant!
cartes-laponie-avec-determinant
cartes-laponie-couleur-déterminant

Et pour travailler avec les déterminants, voici des étiquettes pour ceux qui voudraient faire un exercice visant à mettre le bon déterminant à chaque mot sur les cartes sans déterminant, en utilisant les cartes avec déterminant comme auto-correction :
étiquettes-déterminant

Et sur le même thème (Merci Tiphanya 🙂 )
Un livret d’activités sur la Laponie ainsi qu’une belle liste de ressources Ici!

Notre non-rentrée, quelques idées pour la « TPS »

Bonjour à tous! Notre « non-rentrée » en TPS s’est très bien passée… nous n’avons pas vu de différence entre « avant » et « après »! Le « top départ » des ateliers et autres apprentissages n’a pas du tout coïncidé avec cette date, nous avions déjà commencé!

Pendant nos vacances j’ai profité des brocantes et j’ai trouvé quelques jouets outils pédagogiques : un encastrement de formes, un set de cartes pour compter de 1 à 10… Et puis nous sommes allé acheter un abaque et un petit jeu en bois d’engrenages au magasin de jouets, histoire de compléter notre panoplie qui comprenait déjà un puzzle encastrable de chiffres, un puzzle magnétique d’animaux (corps/tête interchangeables), et quelques pdf de cartes de nomenclature qu’on a imprimées et plastifiées… (certains ne sont pas du tout « Montessori », tels les engrenages et l’abaque, qui sont plus des « jouets » que du véritable matériel d’apprentissage, mais je les trouvais trop trop « meugnons »!). Notre petite graine n’est pas très pressée pour parler, c’est un bébé « moteur », très très agile, mais elle comprend déjà bien des choses! Elle met en paire depuis un bon moment, commence même à trier quelques nuances de couleurs sans se tromper, quand aux formes, elle les identifie parfaitement quand elle se donne la peine (à cet âge, il est normal que la concentration soit « couci-couça »).

Edit : Comme on me l’a demandé, en effet j’ai oublié de préciser : petite graine a 28 mois. Elle fait des choses qu’elle ne faisait pas encore le mois dernier, et fera sûrement des choses impossibles aujourd’hui la semaine prochaine. A cet âge, ils changent si vite… Chaque enfant évolue à son rythme, donc nos activités ne sont pas « parole d’évangile » sous prétexte que votre enfant a 28 mois aussi : par exemple, si c’est un « bébé parleur », peut-être aurez-vous plus de succès que moi avec les cartes de nomenclature pour lui faire dire de nouveaux mots, et un enfant plus âgé peut seulement commencer à reconnaître les formes ou à dénombrer, parce qu’il se sera intéressé à toute autre chose… Vous connaissez le rythme et les intérêts de vos enfants mieux que quiconque.

Côté dénombrement : Même si elle ne dénombre pas encore, j’ai commencé à compter beaucoup de choses avec elle (« pour » elle serait plus exact pour l’instant), car elle s’intéresse aux chiffres (dès qu’elle en voit, elle me dit « un deux quatre », et elle ne confond pas avec les lettres, qui la laissent pour l’instant de marbre), alors nous comptons les perles sur l’abaque, j’en profite pour dire les couleurs « il y a un rouge » « deux oranges » etc… même si elle ne répète pas, je sais que ça rentre…

Côté couleurs, papa a craqué pour un « Colorino » mais si notre petite graine aime jouer avec, elle se lasse assez vite et ne va pas au bout du dessin… dommage pour le côté « atelier commencé, atelier à finir » mais petite graine est encore un peu jeune… Par contre, j’ai testé un petit jeu qu’elle adore : je trace des lignes au crayon gras coloré (je choisis les couleurs que j’ai en gommettes) et ma fille doit coller les gommettes sur la ligne de la bonne couleur : un exercice tout bénef’ : elle adore, elle travaille sa motricité fine, elle se concentre, et elle reconnait les couleurs!

Côté reconnaissance de formes, nous avons des jeux d’encastrements, et j’ai tenté avec un succès fracassant le petit exercice suivant, toujours avec les gommettes (prévoir un budget gommettes conséquent!) : J’ai sommairement tracé en gros des formes qui correspondent à ce que je possède en gommette, je n’ai même pas eu besoin de lui montrer ce qu’il fallait faire, elle a spontanément collé les gommettes dans la bonne forme… Les enfants sont magiques!

Côté mise en paire, on en fait avec des cartes de nomenclature, ou avec les puzzles animaux (à gauche sur la photo), je fais même le petit exercice de mémoire : je prends la moitié avec moi, l’autre moitié posé sur la table de ma fille, et je lui demande de me rapporter « ce qui va avec ça »… Bébé « moteur », elle adore courir entre moi et la table et on ne l’arrête plus (c’est généralement moi qui finit par demander grâce!). Petit détail, à cet âge, il n’est pas rare qu’elle se retourne pour regarder à nouveau ce que je lui ai demandé, comme le but n’est surtout pas de la mettre en échec, je lui montre, bien sur! Même si elle ne parle pas beaucoup, elle apprend du vocabulaire j’en suis certaine!

Côté « vie pratique », ça se fait tout seul avec les objets de la vie courante, utiliser un vrai verre, aller jeter un emballage à la poubelle toute seule, essuyer quand on a sali… les transvasements se sont fait en masse cet été dans le jardin!

Côté « écrans », sans rentrer dans la polémique « pour ou contre », il est un fait que dans notre foyer, les écrans, il y en a… petite graine adore les dessins animés (ici on aime les bienveillants : Peppa Pig, Dany le Tigre, Poppy Cat… -parfois en VO-) et les comptines en anglais, et certaines applications sur ma tablette : puzzles 6 pièces, memory, cabinet de géométrie Montessori (même si du coup ça n’a de « Montessori » que le nom, c’est un bête jeu d’encastrement), associer des fruits/légumes à leurs silhouettes, etc…

Côté livres, mademoiselle adore les chats et peppa pig, les imagiers (dont un bilingue) et les livres qui chantent des comptines (dont un en anglais).

Côté artistique, mademoiselle a libre accès à du papier et à ses crayons (j’en ai trouvé des géniaux pour son âge -même s’ils mettent « 3 ans et plus » sur l’emballage- dont on ne fait sortir qu’un petit bout du crayon gras, ce qui évite la casse intempestive du crayon, et le crayon a toujours la même taille quelle que soit l’usure, et surtout, elle ne les mange pas ceux là!).

Cette liste n’est pas exhaustive, je pourrais aussi parler des cubes empilables/encastrables (même si nous n’avons pas encore la vraie tour rose Montessori), des jeux de construction en bois et des tas de découvertes en matière de gravité que mademoiselle fait avec, de l’établi sur lequel on apprend à visser (mais on s’énerve encore un peu parfois), des puzzles, ou des jeux d’imitation…

Et voilà pour notre « programme » de TPS, du moins voilà ce qu’on fait ces temps-ci, nous « surfons sur la vague », car notre enfant est à fond sur les couleurs et les chiffres, n’hésitez pas à ne surtout pas me copier si votre enfant a d’autres passions pour le moment! Foncez sur ses passions, exploitez les, profitez en!

Cartes de nomenclature : les couleurs, et jeu de mise en paire.

Bonjour à tous!

Aujourd’hui je vous propose un petit matériel tout simple, tout bête, que j’ai fait pour ma fille de deux ans, qui l’adore : des cartes de nomenclature sur les couleurs, avec des pastilles à poser sur les cartes.
En imprimant les cartes en double, vous pouvez les utiliser de façon classique (leçon en 3 temps, etc).

Il y a :
Version script
Version cursive
Version anglaise script
Version anglaise cursive

Amusez-vous bien!

Le jardin au Solstice d’été

Chose promise chose due, voilà la suite !

J’ai fait quelques cartes de nomenclature (essentiellement des fleurs) à partir de photos prises dans un jardin et au cours d’une ballade… sentez-vous libre de mélanger avec les précédentes et de composer!

cartes-jardin-solstice-été

Et j’ai fait un second volet du jeu d’association légumes/fruits et leurs plants…

pousse-végétaux-2

A vos plastifieuses! 😉

Le potager au Solstice d’été

Une petite ballade dans un potager, et j’ai eu l’idée de faire quelques photos pour des cartes et des jeux.

D’autres suivront car j’ai pris beaucoup de photos! (un thème « jardin au Solstice » et une seconde planche pour le jeu d’association).

Voilà donc dans un premier temps quelques cartes de nomenclature sur le thème « solstice d’été » (en 3 parties pour préserver la qualité des photos):

cartes-potager-solstice-été-1
cartes-potager-solstice-été-2
cartes-potager-solstice-été-3

Et une première planche pour un jeu d’association sur la pousse des
végétaux :

pousse-végétaux-1

Pour l’instant certaines photos sont des photos trouvées sur Google (ou parmi les cartes de « supermom »), car il va falloir attendre la récolte pour que j’y mette mes propres photos!

Amusez-vous bien!

 

Le cycle de vie du papillon

Bon, je venais de finaliser ma super pyramide alimentaire (l’omnivore), j’étais toute fière, je finissais les cartes pour que les enfants puissent compléter la version vierge avec… et là patatras! Je réalise que j’ai oublié l’étage de la viande, du poisson et des œufs… Et je ne peux même pas me dire « c’est pas grave, je vais faire la végétarienne en premier finalement! » car bien sur il n’y a pas l’étage des légumineuses! Et la Végan? Encore pire, les aliments ne sont pas dans le bon ordre et j’ai mis les laitages… Donc : poubelle!

J’avais le choix entre pleurer, et faire un article sur un autre sujet en attendant de retrouver le courage de refaire ma pyramide dont j’étais si fière…

J’ai hésité un instant…

J’ai un peu pleuré…

Bon! Donc, je vais vous parler du cycle de vie du papillon! 🙂

C’est un des cycles de vie que l’on étudie en Zoologie, en Montessori 3-6 ans (si votre enfant à plus de 6 ans, il n’est jamais trop tard pour apprendre!)

J’ai à la maison un livre, il ne date pas d’hier et il est fort possible qu’il vous rappelle vos propres années de maternelle :

index

Il est mignon, il est ludique (et y’a des trous dans les pages!). Et en prime, il existe des documents pédagogiques : un coloriage, un reliez-les-points, un labyrinthe, un mémory et un découpage/collage assortis. Vous les trouverez en bas de cette page du site Gymboree en téléchargement gratuit (c’est une édition limitée donc dépêchez-vous avant que les fichiers ne disparaissent).
Oui certes, la chenille qui fait un trou dans une crème glacée ou un fromage, ce n’est pas très réaliste… pas très Montessori… on prendra soin d’expliquer que là, c’est juste pour être rigolo, et pas réaliste!
Madrassatoun a aussi exploité ce livre de diverses façons (vous trouverez plus de 10 articles avec des activités liées à ce livre) et propose ses documents ici (seul petit bémol un petit bug dans le PDF qui gène pour une des activités proposées, et une ou deux petites fautes à corriger à la main).

Côté Montessori,

Crapouillotage nous propose des cartes de nomenclature très sympa, ici (version dessins)

Graine de crapule vous propose des cartes de nomenclature sur le cycle du papillon monarque qui peut s’utiliser avec (ou sans) les figurines Safari Ltd. (trouvables sur Tangram Montessori, par exemple). Oui je sais, je vous ai mis un lien vers un article qui parle d’organes… regardez mieux : en bas de la page, la dame vous explique qu’elle vous met le lien vers ses cartes sur le papillon en attendant de faire un article complet sur le sujet!

Montessori et Cie. vous propose quand à elle une jolie ligne de vie du papillon (avec des images séquentielles à remettre dans l’ordre), et elle vous conseille un livre beaucoup plus sérieux que le mien! 😉

Edit : petit ajout, merci à Myriam Pedersen, qui m’a montré ce blog, où vous trouverez un tuto pour créer vos propres tampons (en l’occurrence les 4 étapes du cycle de vie du papillon) : c’est ici. C’est en anglais, mais il y a des photos…

Vous pouvez compléter (ou commencer) la leçon par une visite d’une serre à papillons comme celle-ci (il y en a plusieurs en France)

… et voilà! Vous devriez être incollable sur le sujet!

…et moi, je retourne faire des pyramides!

Des fiches d’activités pour les petits (2-7 ans)

Le site « Gift of Curiosity » est le tout premier site sur lequel je suis tombé quand, enfin fixés sur le fait que nous allions faire l’IEF (instruction en famille), j’ai commencé à arpenter la toile à la recherche d’idées. Je n’allais donc pas l’oublier pour ma rubrique « coups de cœur »

Je l’ai déjà cité pour ses « cônes glacés » ou encore ses « œufs de Pâques » à classer par teinte…

Elle s’inspire de beaucoup de choses, dont du Montessori (ce qui n’est pas pour me déplaire), mais pas seulement… Elle fait un nombre impressionnant de fiches pour exercer le graphisme, le découpage, le dénombrement, la reconnaissance des lettres, des formes, des labyrinthes (très simples), des sudokus, des mémorys… Souvent vous constaterez que seul l’ « habillage » change, et c’est ça que j’ai trouvé génial : le même exercice, proposé sur des thèmes qui intéressent les enfants, donc autant de chances de tomber sur un thème qui plait (ou comment adapter un exercice à l’humeur de loulou, à la saison, ou le proposer plusieurs fois sans lasser…). En s’abonnant (gratuitement) à sa page, on reçoit par mail un lien vers une zone « cachée » de son site (et un mot de passe), qui contient des fichiers de plus de 90 pages, à chaque fois sur un thème donné (pompiers ou espace, océan ou fourmis, Saint Valentin ou Saint Patrick…).

Parfois la navigation peut un peu surprendre, par exemple les nuanciers dont j’ai parlé précédemment ne se trouvent pas sous « colors » mais respectivement sous « Montessori » et « sensory play » de la rubrique « Activities »… il faut un peu farfouiller. Par contre, chaque article a droit à sa petite image, ce qui aide beaucoup à s’y retrouver, malgré la barrière de la langue pour ceux qui ne parlent pas Anglais!

Les « boites des continents »

L’idée ici c’est de constituer des « boites », une par continent, dans laquelle on rangera des petits « trésors » symbolisant chaque continent (un porte-clés Tour Eiffel en Europe, une paire de baguettes dans la boite d’Asie, etc), ainsi que des images, des photographies, etc… (j’ai trouvé une idée de boites ici confectionné avec deux mini commodes de rangement en carton, rayon enfant, du Suédois, mais il y a de nombreux modèles!)

L’enfant pourra les ouvrir quand il le veut, regarder ses trésors, s’imprégner de toute cette culture…

Traditionnellement, on utilisera les couleurs du puzzle, des cartes de nomenclature, et du globe Montessori (histoire de rester cohérent). Juste au cas où ça vous intéresse, Ici et j’ai trouvé des cartes de nomenclature gratuites (imprimées en grand format elles peuvent servir à décorer vos boites).

Vous voilà donc, avec vos boites toutes neuves, et pas grand chose pour les remplir…

Que nenni!

Il y a des gentils parents, ou des gentils instits, qui se sont creusé la cervelle et nous ont concocté de magnifiques cartes!

« La classe d’Eowin » nous a concocté une sacré collection!
Les animaux des continents
Des monuments
Des instruments
Des arbres

« Dans ma maison il y a…alkaswaba » a continué sur la lancée, et a commencé à faire un thème Africain : les aliments, et les peuples (on a hâte de voir les autres continents!)

et « Activités à la maison » nous offre :
Des habitants
Des habitations

Et voilà : ajoutez quelques objets miniatures, quelques cartes postales ou photos découpées dans des magazines, et vous voilà avec de belles boites des continents!

Petite astuce (merci Sylvie! ) : vous pouvez aussi relier les photos et images en petits livrets, un pour chaque continent, par thème…

Parce que je ne suis pas aussi bonne oratrice que lui…

Je pourrais tempêter contre l’Éducation Nationale et m’étaler sur les raisons qui nous poussent à faire l’IEF… mais en fait, il y en a qui le font bien mieux que moi! Alors autant vous faire part de mes coups de cœur également pour les sujets polémiques!
J’ai découvert un blog qui a le mérite de ne pas pratiquer la langue de bois, et ses articles sont vraiment très sérieux, documentés, il ne sort rien d’un « chapeau magique » ou de « radio bistrot »…
Pousse toi de mon soleil : il y en a pour tous les goûts, que vous ayez envie de rager un bon coup, ou de vous payer une tranche de rire… 😉

Et puis les Papas IEF sont suffisamment rares (on ne voit que les mamans)pour qu’on les encourage! Bravo monsieur!

***

Post Scriptum : Je suis lue tant par des parents « IEF » que par des instits, alors je préfère préciser!

Quand je dis que je pourrais tempêter contre l’Éducation Nationale : Je n’ai RIEN contre le corps enseignant, j’ai parfois une dent contre un prof ou un instit particulièrement **autocensure**, mais je ne déteste pas non plus le corps médical sous prétexte qu’un médecin est un vrai **autocensure** ou la corporation des garagistes sous prétexte que je suis tombé une fois sur un escroc.

Je n’aime pas les généralités.

J’ai en effet une petite dent contre l’EN, l’institution, dans toute son absurdité, ses réformettes et son inertie, son inhumanité, le fait que les décideurs ne sont pas les payeurs (ça remonte à quand la dernière fois qu’un ministre a mis son enfant dans une école publique de l’EN?), pas spécialement contre les individus qui s’y démènent (il y a des bons et des mauvais, comme partout, je jette des tomates aux mauvais et j’admire les bons qui tentent à leur échelle d’améliorer les choses. 😉 ).

Alors voilà, ne m’en veuillez pas de voir midi à ma porte et d’avoir choisi l’IEF pour mon enfant si vous êtes enseignant, en train de vous démener pour améliorer les choses, et croyez moi quand je dis que je vous souhaite de réussir! Parce qu’au fond, je souhaite le meilleur à tous les enfants…
Ne m’en veuillez pas d’apprécier le travail des bons enseignants, si vous êtes parents IEF poussés à ce choix après un passage calamiteux de Loulou à l’école. C’est (entre autres) pour ne pas jouer à « la roulette Russe » avec Pupuce que nous avons nous-même fait ce choix. Pour ça et pour moult autres raisons, mais ceci est une autre histoire…

Tri botanique : « fruits/légumes »

En voici un qui m’a posé soucis : quelle place réserver aux végétaux de type « tomate »? Après quelques recherches, j’étais bien avancée : il existe deux types de tris possibles. L’appellation gastronomique, qui établit que la tomate, de par son usage, est un légume (tout comme les autres dans son cas, tel le haricot vert), et à l’inverse, l’appellation botanique la situe parmi les fruits. Jusque là tout va bien, ou presque. Sauf que : afin de réconcilier tout le monde, le classement botanique s’est un peu adapté, et maintenant on peut dire que c’est un « légume-fruit »!

J’ai donc opté pour une solution simple, je laisse le choix à chacun de faire comme il veut et ce en fonction de son approche, j’ai fait DEUX sets de cartes de correction, que vous pouvez même montrer dans leur ensemble pour expliquer ce genre de « complication » à vos bambins. Et pour les adeptes de la simplicité, il suffit de prendre les deux cartes de correction sans tomate (les fruits de l’un et les légumes de l’autre) et vous vous débarrassez (temporairement) de la question!

Pensez à enlever l’étiquette que vous n’utilisez pas en fonction de votre choix 😉

PDF par ici : fruits-légumes