L’étrange Monsieur Jourdan

« Science-fiction » et « Vintage » dans la même phrase, voilà qui a éveillé la curiosité de maman Vulpin. L’écrivain tenant un blog que j’adore, je n’ai pas résisté plus longtemps. Bien qu’il soit destiné à un jeune public (pré-ados, ados…), étant donné que j’ai déjà eu de bonnes surprises avec ce genre de littérature (Harry Potter m’avait conquise alors que le premier tome visait des enfants de 11 ans, après tout!), je me suis offert le premier livre d’une série qui comptera 8 tomes (le tome 2 sort en Janvier) : L’étrange Monsieur Jourdan, de Michaël Barbieri, aux éditions Librius.

Pour un livre « jeunesse », j’ai eu l’agréable impression de lire un livre qui n’était pas que destiné aux enfants, et surtout, surtout, qui ne se contente pas de conjugaisons au présent de l’indicatif, et de termes simplifiés, comme c’est malheureusement souvent le cas de nos jours (oui, maman Vulpin n’est pas contente que ses chers « club des cinq » de son enfance aient été nivelés par le bas « pour les nuls » rendus politiquement corrects retouchés par l’éditeur… à bon entendeur!). J’ai même appris quelques mots, car ma connaissance des châteaux forts était drôlement plus limitée que je ne le pensais! Bon, admettons, en bonne rôliste (enfin j’espère pas trop mauvaise) et en « geek » avertie, j’ai assez rapidement deviné ce qui se tramait derrière tout ça, mais l’histoire m’a laissé une part de rebondissements et de surprises agréables, et puis, le livre vise un jeune public, ce que n’est plus exactement maman Vulpin (*tousse*).

Néanmoins j’ai ressenti l’impatience au début (car je ne suis pas, mais alors pas, patiente!) de voir le feu de l’action vraiment démarrer, j’ai ressenti le petit pincement du « zut c’est presque fini » en voyant le nombre des pages restantes s’amoindrir dangereusement, je n’ai pas dormi tant que je n’avais pas fini l’histoire, et j’attends avec impatience la suite (cf. parenthèse précédente)…

Moralité : un livre qui a largement sa place dans la bibliothèque que je constitue pour Petite Graine, parce que oui, je commence déjà à lui constituer une bibliothèque avec des livres que j’estime intéressants « pour plus tard » (et un peu comme pour le matériel pédagogique, j’ai un peu tendance à voir loin… héhéhé!).

Si vous voulez offrir, ou vous offrir, un livre sympa (et pas cher!) tout en aidant une toute jeune boite d’édition à se lancer, c’est par là : Librius Editions. (Côté pratique : on peut payer par « paypal », et j’ai reçu mon livre très rapidement!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *